Réponses aux enjeux du développement agricole et de protection de l'environnement
Des écosystèmes cultivés résilients par rapport au changement climatique

Il y a 8 fichiers, taille totale 145,7 MiB avec 3 793 documents consultés.

De 1 à 7 sur 8 fichiers.

   

Journal de l\'Agroecologie

  JAE 7
» 91,9 MiB - 87 consulté(s) - 24 juin 2019Ce numéro 7 du Journal de l’Agro-écologie couvre différents domaines allant de la recherche à la formation et aux enjeux de développement. Sont développés, entre autres, des sujets d’actualité comme les perspectives offertes par les plantes de couvertures dans la régénération des sols dégradés voire dans la lutte contre les chenilles légionnaires ou l’analyse des exploitations agricoles familiales pour mieux orienter le développement. Dans l’amélioration des sols par les plantes améliorantes, la performance du pois d’Angole (Cajanus cajan) sur des sols très compactés du Nord-Ouest est confirmée par la recherche. D’ailleurs, la contribution de la recherche privée dans l’amélioration de sols très dégradés en lien avec l’initiative d’exploitation à grande échelle de cajou est partagée dans ce numéro. Des témoignages de paysans dans des régions d’extrême pauvreté sur la contribution des techniques agro-écologiques dans la sécurité alimentaire sont aussi dans ce numéro.

  JAE 6
» 8,7 MiB - 213 consulté(s) - 4 janvier 2019Dans cette édition, il est question d’appuis/formation du GSDM à différents niveaux mais surtout des expertises Agro-écologiques dans différents milieux dans le Pays à la demande de ses membres et de ses partenaires. Cette expertise englobe des zones les plus sèches comme l’Androy (300 à 400 mm de pluie) aux zones les plus humides comme le paysage des Hautes Terres du Nord (HTN) dans le corridor forestier d’Andapa et de Doany à 2500 mm de pluie. Des expériences du GSDM, il ressort que l’Agro-écologie peut apporter des réponses à des sujets aussi variés allant de la lutte contre l’érosion, donc la protection des ouvrages, à la régénération des sols dégradés jusqu’à la protection de la biodiversité. Par ailleurs, il ressort de l’évaluation du projet Hoba (projet ASARA) que la diffusion de l’Agro-écologie dans les zones sèches de l’Androy génère des impacts sur la nutrition des ménages et la sécurité alimentaire. Cette diffusion est basée sur le développement de nouvelles espèces comme le pois d’Angole, le konoke, et de graminées comme le mil et le sorgho. Des contributions de chercheurs au niveau national ou régional sont mises en avant dans ce numéro traduisant ainsi le rôle du GSDM d’interface entre la recherche et le développement.

  JAE 5
» 13,2 MiB - 284 consulté(s) - 31 août 2018Nous avons le plaisir de présenter à nos lecteurs l’édition N° 5 du Journal de l’Agro-écologie. A part les activités menées dans le cadre du projet PAPAM, composante 2 et le nouveau projet MANITATRA 2 sur financement de l’UE et mis en oeuvre par le COMESA dans le cadre de l’alliance globale sur le changement climatique (Intra-ACP GCCA+), le Journal présente les activités des membres et des partenaires du GSDM dans plusieurs régions de Madagascar et dans différents domaines en lien avec l’Agro-écologie et le changement climatique. L’Agro-écologie couvrant des domaines très larges, cherchant à mieux valoriser la résilience des écosystèmes cultivés, le journal valorise ainsi les acquis des techniques comme la rizipisciculture, la permaculture, les semences SQD etc. pour ne pas trop dépendre des énergies fossiles et mieux valoriser entre autres, les bonnes pratiques agricoles et les bio-pesticides.

  JAE 4
» 2,5 MiB - 423 consulté(s) - 23 mai 2018Dans ce numéro figure un essai de capitalisation du site d’Ivory dans le Moyen Ouest avec en particulier ses résultats après 19 ans de non travail du sol et son impact au niveau national. Les activités de formations mises en oeuvre par le GSDM y figurent également entre autres la formation de l’AE dans les CEG dont les résultats de cette année ont eu des portées inattendues, ainsi que le démarrage de la formation en AE dans les EFTA de Toamasina et de Fianarantsoa qui vont alimenter tout le Pays en techniciens spécialisés. Un regard international y figure suite à la participation du GSDM au Salon International de l’Agriculture (SIA) à Paris le 26 février 2018, une conférence internationale sur la transition agro-écologique. Durant la journée d’échanges entre la recherche et le développement, la rizipisciculture a été démontrée par la recherche comme faisant partie de système innovant et efficient en Agro-écologie avec comme effet, entre autres, une augmentation du rendement du riz de l’ordre de 20%. Un article dans ce sens figure également dans ce numéro. Toujours dans le riz irrigué, un autre système innovant, le nouveau système de riziculture appelé Zanatany est développé, un système impulsé par le japonais Masanobu Fukuoka, une alternative pertinente au SRI, en cours de test : et si on supprime le repiquage, suggère-t-on ! Enfin les variétés de patate douce à chair orange type BORA développées par FIFAMANOR et les variétés vietnamiennes dont l’impact sur la nutrition justifie leur diffusion, connaissent une forte adoption à cause de leur cycle court et leur caractère non photopériodique.

  JAE 3
» 12,3 MiB - 605 consulté(s) - 22 février 2018Edition 3 journal de l'Agro-écologie

  JAE 2
» 6,6 MiB - 747 consulté(s) - 8 novembre 2017Edition 2 journal de l'Agro-écologie

  JAE 1
» 5,5 MiB - 716 consulté(s) - 12 juillet 2017Dans ce numéro, à part les activités en cours sur les différentes formations en Agro- écologie nous avons abordé l’Agro-écologie au niveau national et international ainsi que les résultats significatifs sur la gestion du Striga par des démonstrations de longue durée et sur l’orientation de la recherche variétale en matière de riz pluvial. En effet, le riz pluvial connait un développement important non seulement dans le Moyen Ouest mais aussi sur les zones d’altitude, même si tous les paysans n’adoptent pas encore les techniques agro- écologiques appropriées.

   
 Page 1 of 2  1  2  »