L’Agroécologie dans les Politiques Publiques, un virement important dans la lettre de Politique Agricole à Madagascar !

images (2)LOGO GSDM copielogo Afd internetcomesa-logo

 

Dans le cadre du projet MANITATRA,  de la mise à l’échelle des techniques agroécologiques au niveau national, et surtout de l’intégration de ces techniques dans les politiques publiques, la journée de l’Agroécologie du 26 mars dans le Moyen Ouest, et la cérémonie de restitution du 27 mars à Antsirabe ont été un vif succès.

Sous le haut patronage de Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de nombreuses hautes personnalités de l’Etat ont été présentes notamment, le Conseiller économique au niveau de la Présidence de la République, le Directeur du Cabinet auprès du Ministère de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, ainsi que les représentants des différents ministre auprès du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, du Ministère des Affaires Etrangères et du Ministère des Commerces et de la Consommation.

Mis à part les partenaires techniques, les acteurs de développement, les paysans, et la population qui étaient venu en masse, le Représentant de la Banque Africaine de Développement, le Représentant de la SCAC, de la Coopération Allemande, du JICA, les journalistes et surtout une délégation du COMESA ont également répondu à l’invitation.

La journée de l’Agroécologie du 26 mars a été destinée aux visites de nombreux sites, suivies d’échanges, de discussions et de témoignages des paysans. Les thèmes ont été choisis particulièrement par le GSDM selon les réalités sur terrain à savoir, les feux de brousse, les lavaka, la dégradation des sols, le changement climatique, les techniques sur l’Agriculture de conservation et le reboisement. Au terme de la journée, après une visite guidée dans le site IVORY, site de démonstration destiné à la formation et aux recherches, des chapiteaux ont été installés pour une cérémonie officielle. Sary 1
Sary 2
Sary 3sary 5Sary 9Sary 4
sary 6llll

Le Maire de la commune rurale de VINANY a commencé son discours par manifester sa reconnaissance spécialement à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, au COMESA et au GSDM   « Nous sommes honorés de votre présence car c’est la première fois qu’un Ministre, accompagné d’une telle délégation arrive chez nous. « Nous tenons à remercier l’initiateur du projet MANITATRA, et surtout le COMESA pour l’appui financier qu’il a octroyé pour le développement rural de notre région. Etant donné que 80 % de la population malgache vivent en milieu rural et sont des agriculteurs, nous attirons votre attention sur la nécessité d’un appui technique, financier et également d’un appui logistique pour assurer la pérennisation des acquis au niveau des paysans ».

sary 1sary

Après les remerciements divers, le Directeur Exécutif du GSDM est entré directement dans le vif  du sujet, « les réalités sur le terrain nous ont emmenés aujourd’hui à conclure que malgré les actions menées par le GSDM dans ce Moyen Ouest du Vakinankaratra, l’environnement se dégrade face aux changements climatiques. Les inondations, les feux de brousse, les lavaka, la dégradation des sols, les mauvaises herbes, la divagation des bœufs…ne font qu’aggraver les dégâts. C’est dans ce sens que le GSDM, avec le soutien du Ministère de l’Agriculture, et l’appui des partenaires financiers continue de mettre à l’échelle la diffusion des techniques agroécologiques, qui non seulement s’adaptent aux changements climatiques, mais favorisent l’augmentation des rendements et la régénération des sols. Vous avez sans doute constaté par les témoignages des paysans bénéficiaires que la pratique des techniques agroécologiquesamliore les rendements et et contribue à l’amélioration des revenus des producteurs. Cette journée a été organisée pour vous démontrer les enjeux et les risques que nous courrons si des mesures ne sont pas prises à court et à long terme, en particulier sur la lutte contre les s feux de brousse à l’origine de la formation des lavaka, le reboisement intensif de l’Acacia mangium pour faire reconstituer la fôret, et l’adoption des techniques agroécologiques, pour la régénération des sols et la protection de l’environnement. Ainsi, nous attirons votre intention sur la nécessité de l’intégration des techniques agroécologiques dans les politiques publiques».

IMG_7821

Le Représentant du COMESA en la personne du Dr McKlay KANYANGARARA a tenu à prononcer quelques mots « Je vous adresse mes sincères salutations au nom du COMESA. Le Secrétaire Général du COMESA en personne aurait souhaité assister à cette journée de l’Agroécologie, mais malheureusement, il a été retenu par le sommet du COMESA à AddisAbeba. Il est important de vous faire part que le prochain Sommet du COMESA se tiendra à Madagascar en 2016.  Le COMESA est honoré de travailler avec une association telle que le GSDM, le pionnier de l’Agroécologie à Madagascar. Nous avons constaté lors des visites que les techniques agricoles véhiculées par le GSDM ont été adoptées par les paysans, et nous avons vu les avantages qu’ils bénéficient grâce à la pratique de ces techniques notamment l’augmentation des récoltes, l’optimisation des coûts de production, et surtout la fertilisation et la protection des sols. Ce projet n’est qu’un projet pilote, un projet test pour vous montrer ce qui est possible et ce qui reste à faire. Monsieur le Ministre, votre présence parmi nous aujourd’hui est très importante, surtout pour le COMESA.  Nous comptant sur vous pour transmettre à la présidence de la République Malgache, l’importance de cette journée agroécologique. Et Pour une agriculture durable, nous encourageons l’intégration de ces techniques dès l’école primaire. Ceci afin que les enfants et les jeunes qui sont l’avenir du secteur agricole malgache puissent bénéficier des formations dès leur plus jeune âge. En fin, nous tenons à vous manifester notre volonté Monsieur le Ministre, celui de vouloir continuer la route à vos côtés ».

bad comesa

Le Chef District de Mandoto, également représentant du Chef de Région Vakinankaratra a tenu à excuser le Chef de Région qui souhaitait participer en personne à la journée de l’Agroécologie. « La Région félicite l’initiative GSDM et souhaite plein succès au projet MANITATRA. La tenue d’un tel événement est jugé très importante pour la région car cela favorise des échanges d’expériences et de savoir-faire, garant d’un développement durable. A part les nombreux avantages perçus par les paysans bénéficiaires du projet, nous attirons l’attention de l’Administration à prendre en considération la forte potentialité agricole du Moyen Ouest, en favorisant les formations, et les appuis techniques. Nous tenons à présenter particulièrement nos sincères remerciements aux partenaires techniques et financiers. Merci pour votre appui, nous profitons de l’occasion pour solliciter votre soutien dans l’avenir face aux enjeux de la dégradation des sols et de  l’environnement ».

districtMin

Enfin, et non des moindres, Monsieur le Ministre de l’Agriculture a commencé son allocution par une série de remerciements adressés aux partenaires techniques et financiers notamment le COMESA, le Représentant de la Banque Africaine de Développement, le Représentant de l’Agence Française de Développement, de la Coopération Allemande et du JICA. « Cette journée de l’Agroécologie a été organisée afin de faire connaitre que nous avons la volonté de développer notre pays, mais seul, nous ne pouvons pas y arriver. Les activités du GSDM, le projet MANITATRA, et surtout la mise à l’échelle de la diffusion des techniques agroécologiques sont des programmes qui ont été implantés depuis des années, mais nécessitent encore le soutien des partenaires techniques et financiers vue l’étendue de la zone d’intervention au niveau national. Les Directives du Président de la République, et du Premier Ministre, Chef du gouvernement sont claires et précises : le secteur agricole, élevage et pêche sont les trois premiers piliers du développement économique de Madagascar. C’est dans ce sens que cette journée de l’Agroécologie a été organisée, pour rehausser la place d’honneur que tient le secteur agricole dans la quête d’un développement durable. Dans le cadre de la protection des sols et de l’environnement, j’ai soutenu depuis des années l’Agriculture de conservation et la pratique des techniques agroéclogiques. Cette année, je tiens à vous faire part que suite à l’approbation de la Présidence de la République et du Gouvernement, ces techniques seront intégrées dans les politiques publiques afin de réduire les risques causés par les changements climatiques, et augmenter les potentialités agricoles de notre pays. Ce changement radical de vision portée sur le secteur agricole est très important pour le Ministère de l’Agriculture. Un changement qui nécessite des efforts particuliers de tout un chacun. Aussi, je vous encourage tous à  continuer, et à persévérer dans cette voie, arrêtons les feux de brousse, et encourageons le reboisement.  En fin, je tiens à me tourner spécialement vers nos amis les partenaires techniques et financiers : Merci au COMESA, je suis sûr et j’espère que vous allez continuer à nous soutenir, que ce projet test ne sera que le début d’une longue collaboration. Pour le Représentant de la Banque Africaine de Développement, nous vous formulons nos sincères remerciements pour les nombreux projets, nous osons espérer que le meilleur reste à venir».

Ainsi, la journée de l’Agroécologie s’est terminée par de bonnes résolutions. Le Ministre de l’Agriculture a tenu à clôturer la journée de visite par des remerciements, suivi d’un tonnerre d’applaudissements

applminf

                                                                               Pour plus d’informations, veuillez contacter GSDM

Antananarivo, le 13 avril 2015

Mireille RAZAKA, Responsable communication GSDM

 

 

Dans: Nouvelles

Tags:

© copyright 2017 GSDM