L’Agroécologie pour une agriculture durable, une politique publique à mettre en place pour la mise à l’échelle de la diffusion au niveau national et pour une formation professionnelle et technique

LOGO GSDM copieimages (2)logo Afd internetcomesa-logo

 

La mission du GSDM, Professionnels de l’Agroécologie, consiste en la diffusion à grande échelle de l’Agriculture de Conservation et de l’Agroécologie dans le pays. Depuis des années, avec le soutien du Ministère de l’Agriculture, le GSDM bénéficiait d’un appui financier de l’Agence Française de Développement. De nombreuses réalisations ont été faites notamment des travaux sur la capitalisation, les formations, l’appui à la recherche et la labellisation de l’Agroécologie, mais surtout l’appui à l’intégration et la prise en compte de l’Agroécologie dans les réseaux du développement.

Vers la fin de l’année 2014, le COMESA (Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe) a prêté main forte au GSDM par un appui financier relatif à la mise en œuvre d’un projet test intitulé MANITATRA dans le Moyen Ouest et le Sud Est de Madagascar. Les activités consistent à la diffusion des techniques Agroécologiques et agroforestières, aux activités de sensibilisation et de formations des agriculteurs sur les techniques agricoles et d’élevage, à la fourniture des petits matériels et de semences de plantes de couverture spécifiques mais aussi des nouvelles variétés issues de la recherche, notamment les variétés de riz pluvial et de patates douce à chair jaune riche en vitamine A pour suppléer à la malnutrition des enfants notamment dans le Sud Est.

Aussi, une journée Agroécologique est organisée dans le Moyen Ouest sous le haut patronage de Monsieur le Ministre de l’Agriculture le jeudi 26 mars, suivie d’une séance de restitution le vendredi 27 mars 2015. La journée de l’Agroécologie a comme objectif de  restituer l’état d’avancement des projets en vue d’une collaboration future avec les différents acteurs de développement et les partenaires financiers, mais surtout de sensibiliser l’Administration pour l’intégration de l’Agroécologie dans les politiques publiques en vue d’une agriculture durable. Les causes principales de la dégradation de nos sols et de la perte de la végétation arbustive et herbacée seront débattues avec les autorités locales et nationales. Parmi ces causes figurent essentiellement les feux de brousse et la divagation des animaux.

Plusieurs ministères et partenaires financiers dont le COMESA ont été invités à ces journées pour échanger sur terrain avec les paysans, et en salle pour trouver les voies et moyens pour diffuser ces techniques au niveau national et pour insérer l’Agroécologie dans les politiques publiques et les réseaux.

                                                           Pour plus d’informations, veuillez contacter GSDM

 

Antananarivo, le 06 avril 2015

RAKOTONDRAMANANA, Directeur Exécutif GSDM

Dans: Nouvelles

Tags:

© copyright 2017 GSDM