L’agroécologie et l’Agriculture de Conservation

L’agroécologie résulte de la fusion de deux disciplines scientifiques, l’agronomie et l’écologie; c’est l’application de la science écologique à l’étude, à la conception et à la gestion d’agroécosystèmes durables. Actuellement, le terme « Agroécologie » regroupe à la fois i) une discipline scientifique basée sur l’utilisation des processus écologique dans la production agricole, ii) des pratiques agricoles, et iii) un mouvement politique ou social lié aux préoccupations de protection de l’environnement. En tant qu’ensemble de pratiques agricoles, l’agroécologie recherche des moyens d’améliorer des systèmes agricoles en imitant les processus naturels. Elle vise la préservation de l’environnement, la gestion durable des ressources naturelles nécessaires à la production et l’économie des ressources non renouvelables.

Ces techniques agro-écologiques, qui regroupent aussi l’agroforesterie, l’agriculture de conservation, potentiellement biologique, ou la gestion intégrée des ravageurs, fonctionnent en créant des interactions et synergies biologiques bénéfiques entre les composantes de l’agroécosystème.
L’agriculture de conservation (AC) a pour objet principal une gestion intégrée du sol et de sa fertilité.

Elle est fondée sur trois principes qui la définissent :

  1. Réduction, et même suppression, du travail du sol ;
  2. Couverture permanente du sol ;
  3. Rotations diversifiées des cultures avec l’utilisation de plantes auxiliaires aux fonctions écosystémiques choisies.

L’AC repose sur une approche systémique du fonctionnement des écosystèmes et du rôle de l’homme dans sa gestion selon les trois composantes essentielles de durabilité : aspects environnementaux, économiques et sociaux.

Lire la suite …

© copyright 2017 GSDM