Une délégation du COMESA au GSDM

Comesa copie copie

Le changement climatique constitue un enjeu majeur à Madagascar, notamment sur le secteur agricole. Les systèmes d’Agriculture de Conservation et d’Agroécologie sont reconnus comme étant des systèmes résilients aux changements climatiques, d’où leur dénomination : Climate Smart Agriculture ou CSA. Le GSDM, en tant que « Professionnels de l’Agroécologie », œuvre pour la promotion de ces techniques à l’échelle nationale en travaillant avec les différents acteurs et en développant des réseaux d’échanges. La finalité consiste à l’appui au changement d’échelle de la diffusion de ces techniques agroécologiques à Madagascar. A l’échelle régionale, le COMESA au travers la convention tripartite entre la SADC, l’EAC et le COMESA attache une importance à ces techniques CSA pour l’adaptation au changement climatique et la sécurité alimentaire des ménages.

C’est dans ce sens que le GSDM a eu l’immense honneur de recevoir la visite de la délégation du COMESA à Madagascar. Cette délégation est composée de Mme Edith B. Tibahwa, Chef de mission, de Mr Naboth Muravu, Spécialiste en Finance et Administration, et de Mr Gabriel M.S. Masuku, Avocat, Juriste et en charge de la gouvernance et de la gestion des Ressources Humaines, les19 et 20 août 2014. Cette mission a pour objectif, en plus de la finalisation du document de projet, de faire l’évaluation préalable du GSDM (textes réglementaires régissant le GSDM, gouvernance, ressources humaines, réalisations antérieures, audit des comptes des trois dernières années etc.…)

Au travers des précédentes interventions notamment avec le Projet BVPI SEHP, les deux zones du Moyen Ouest et du Sud Est de Madagascar présentent des atouts en termes de développement de l’agriculture durable. Des actions de développements ont été initiées au niveau de ces deux régions et des dynamiques des bénéficiaires ont été observées malgré l’absence des appuis post projet. L’objectif du projet MANITATRA présenté par le GSDM au COMESA est de favoriser l’adoption des techniques agroécologiques et d’assurer la sécurité alimentaire dans ces deux zones. Il s’agit d’assurer la mise à l’échelle des techniques agroécologiques adoptées par les paysans en vue d’assurer la sécurité alimentaire des populations vulnérables et de lutter contre le changement climatique dans le cadre de l’agriculture durable.

Les activités consistent à la diffusion des techniques agroécologiques et agroforestières, aux activités de sensibilisation et de formations des agriculteurs sur les techniques agricoles et d’élevage, à la fourniture des petits matériels et de semences de plantes de couverture spécifiques mais aussi des nouvelles variétés issues de la recherche, notamment les variétés de riz pluvial et de patates douce à chair jaune riche en vitamine A pour suppléer à la malnutrition des enfants notamment dans le Sud Est. Les exploitations vulnérables aux changements climatiques et à la sécurité alimentaire dont notamment les femmes seront sensibilisées dans les activités maraîchères. Au terme de l’évaluation, une séance de débriefing s’est tenue entre le Staff du GSDM, en la présence de son PCA, Mme Jacqueline RAKOTOARISOA et l’équipe du COMESA. Il a été évoqué que le dossier de financement est sur la bonne voie étant donné que les résultats de l’évaluation démontrent que le GSDM remplit les critères de sélection de nouveau partenaire du COMESA, ceci sous réserve de l’approbation finale des instances de décision du COMESA.
                                                                                         

                                                                                 Pour plus d’informations, veuillez contacter GSDM

Antananarivo, le 26 août 2014
RAKOTONDRAMANANA, Directeur Exécutif GSDM

 

Dans: Nouvelles

Tags:

© copyright 2017 GSDM